1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

Cindy Somer

Ingénieur à l'Administration des Finances

" A la sortie de mes études, c'était la crise et les engagements des ingénieurs étaient plus rares ", nous confie-t-elle. " J'ai commencé comme Maître assistante en informatique pour des cours de formation professionnelle à la Haute Ecole Paul-Henry Spaak. Cela m'a permis d'approfondir certaines matières et d'en apprendre beaucoup d'autres en donnant cours à des adultes motivés par leur reconversion professionnelle ou dans des projets informatiques concernant les TIC. J'en ai profité pour effectuer mon CAP (Certificat d'Aptitude Pédagogique). Ce contrat était limité dans le temps.

A la suite d'un examen des services publics réussi, je suis entrée à l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique comme spécialiste développement & programmation - il y avait énormément de projets en suspens demandés par les scientifiques du musée qui avaient besoin d'outils informatisés pour faciliter/améliorer leur travail. Dans ce cadre, mon plus gros projet fut la refonte complète du site Web de l'Institut, vitrine virtuelle du musée et des travaux des chercheurs.

Ce site devenant de plus en plus grand, la maintenance a commencé à demander de plus en plus de temps mais, hélas, il n'y avait pas de volonté d'installer une équipe de maintenance et j'étais finalement occupée à 100% de mon temps sur ce projet, ce qui ne me laissait plus l'opportunité de me lancer dans d'autres. Cette politique ne m'ayant pas plue, j'ai quitté mes fonctions avec l'intention de relever un autre challenge.

Je suis alors entrée au SPF Finances dans une infrastructure beaucoup plus grande et plus souple, en tant qu'architecte technique.
Je n'y suis que depuis trois mois mais je travaille actuellement sur un gros projet ayant trait à la gestion et à l'archivage des documents de façon électronique ".


En savoir [+]


Liliane Peters

Ingénieur chimiste chez Total

J'ai été engagée chez Total, après mon stage de fin d'études. J'ai commencé ma carrière dans le service de " Catalyse ". J'y suis restée presque 12 ans ! ", s'étonne Mme Peters. " En 1991, c'était le début du développement - de manière plus appliquée - j'entends par là, plus seulement théoriquement mais dans une finalité commerciale - de la catalyse " métallocène " qui a constitué une nouvelle révolution dans le monde des polymères (grosses molécules formées de l'union de plus petites molécules).
Suite au développement prometteur des essais de laboratoires, nous sommes passés au " scale up ", c'est-à-dire à l'échelle pilote à laquelle j'ai eu la chance de participer également, aussi bien du côté de la mise au point - adaptation de nos catalyseurs à notre procédé de polymérisation - que sous l'angle de l' adaptation des conditions de polymérisations. C'était vraiment une révolution technologique.
Après la réussite des campagnes pilotes, nous sommes passés au stade industriel. Là aussi, j'ai eu la chance de pouvoir participer à cette étape importante. Il y a presque deux ans, que je suis passée de l'autre côté : je travaille actuellement dans l'analyse des polymères (grosses molécules formées de l'union de plus petites molécules). Mon travail consiste, en plus de la réalisation d'analyses de caractérisation des polymères, en la gestion du parc instrumental de notre service… ". Suite aux portes ouvertes données à l'ISIB, j'ai été tentée par les multiples facettes qu'offrait ce métier. A l'aspect plus pratique, de terrain, du métier.

Pour être tout à fait honnête, les ingénieurs industriels n'ont pas une grande opportunité de carrière chez Total. Ils sont de très bons techniciens qui peuvent gérer des projets de recherche mais qu'on ne destine pas à occuper de hautes fonctions ".


En savoir [+]


Anne Fiévez

Manager du Dpt Organisation et Informatique de la Banque Degroof

" J'ai débuté ma carrière, dès septembre 1981, au sein du département informatique de la Banque Morgan /Euro Clear. J'y ai vécu la scission des deux entités. Pour des raisons familiales - épouse d'un ingénieur de production qui avait l'obligation d'habiter à côté de l'usine -j'ai dû quitter la région Bruxelloise et je suis alors retournée travailler chez Cockerill Sambre comme employée, au sein du département de recherches opérationnelles.

Après quelques mois, j'ai reçu une proposition de la Banque Nagelmackers, pour rejoindre le département informatique. J'y ai travaillé près de 20 ans comme responsable de la sécurité informatique, puis de la bureautique, des développements informatiques et, enfin, comme directeur du département organisation et informatique qui comptait 80 personnes. J'y ai exercé cette fonction pendant 10 ans. Durant cette période j'ai vécu trois changements d'actionnariat : la famille Nagelmackers , la BNP, P&V assurances et enfin Delta LLoyd .Après cette dernière fusion -dont je me suis encore occupée- j'ai voulu réorienter ma carrière. J'ai donc quitté la Banque pour créer ma propre société de consultance. Au cours de ces cinq dernières années, j'ai d'abord effectué des missions à court terme dans des sociétés de consultance, puis j'ai occupé, à la Banque Puilaetco, une fonction d'Interim Manager du département Organisation et Informatique.

Depuis fin 2004, j'occupe une position équivalente à la Banque Degroof, à Bruxelles. J'espérais, en entamant mes études d'ingénieur, avoir un travail très évolutif avec beaucoup de responsabilités et la satisfaction de contribuer à faire progresser l'entreprise pour la quelle je travaille.

J'ai rencontré tous ces aspects passionnants du travail d'ingénieur tout au long de ma carrière et, lorsque j'ai décidé de quitter la Banque Nagelmackers, c'est parce que j'ai ressenti une diminution de ma contribution à l'évolution de l'entreprise ".


En savoir [+]


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |