1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

Fabienne Monfort-Windels

Responsable Veille technologique au CRIF

Elle anime depuis 1988 la cellule « Veille technologique » et la cellule « Brevets » du CRIF, le Centre d’Excellence de l’Industrie Technologique. Le CRIF-WTCM a été fondé par Agoria , la fédération de l'industrie technologique, l'une des organisations à membres les plus importantes de Belgique.

Le Centre regroupe 2450 entreprises des secteurs suivants: travail du métal et des matières synthétiques, mécanique et mécatronique, électronique et électrotechnique, technologie de l'information et de la communication.

Ces secteurs englobent également l'automobile, la navigation aérienne et spatiale et l'industrie de la défense et de la sécurité. 95% des 2450 entreprises membres sont des sociétés comptant moins de 250 salariés.
Elle a rédigé plus de 1.500 « rapports d’étonnement ».

Parcours professionnel :
Assistante durant 5 ans à l’ULg (métaux non-ferreux, électrochimie…) – période lors de laquelle elle rencontrera son futur époux, Guy Monfort, Ingénieur Physicien, assistant lui aussi – elle rejoint en 1983 le GEMCO (Groupement d'Entreprises des Matériaux Composites et Collage), dont elle supervise les activités qui se développent autour de six axes : information, veille technologique, études, promotion des matériaux composites et des entreprises du domaine en Belgique et à l'étranger, transfert de technologie, formation.

En 1988 et jusqu’à ce jour, elle rejoint le CRIF, où elle prend en charge la cellule Veille technologique et la cellule Brevets, tout en supervisant les activités des nouveaux coordinateurs du GEMCO, ce jusqu’à la dissolution de ce groupement en 2004.

« Des études qui m’ont offert une culture technologique  très large »

« Les Ingénieurs se plaignent parfois de l’étendue du spectre théorique étudié. Je pense pour ma part que, justement, cette formation qui nous offre une culture technologique très large, nous permet d’appréhender de manière globale l’ensemble des problèmes que devront résoudre les ingénieurs civils. A partir de là, nous sommes capables de répondre aux défis technologiques qui nous sont soumis, d’aller chercher des compétences, de dialoguer avec ces spécialistes et de faire évoluer notre secteur. Nous avons cette capacité d’ensembliers. Je pense que c’est une caractéristique qui devrait être maintenue ». C’est évidemment particulièrement vrai pour une « veilleuse technologique ».


En savoir [+]


Véronique Brohez

Responsable propriété intellectuelle

r Véronique Brohez est mandataire agréée en brevets belges et européens et, dans ce cadre, travaille au département de la propriété intellectuelle (IPD) du groupe VESUVIUS (réfractaires, céramiques techniques, systèmes de contrôle) qui emploie environ 8.850 personnes dans le monde. Depuis Ghlin (Mons), avec un collègue également mandataire, Thierry Debled, le département dépose une quinzaine de demandes de brevet par an pour l’ensemble des sociétés du groupe VESUVIUS à la seule exception du territoire nord-américain (USA et Canada) qui est du ressort d’autres mandataires « maison » basés à Pittsburgh.

Véronique Brohez connaît Vesuvius comme sa poche. Engagée en octobre 1992 par Vesuvius Belgium à Ostende au titre d’Ingénieur projet (production), elle rejoindra Vesuvius Italia (1995-1996) où elle exercera le rôle de Responsable Qualité, puis Vesuvius France (1997 à 2000) à la Recherche et Développement avant de revenir en Belgique, à Ghlin, à partir de 2001 et y occuper les fonctions de mandataire pour l’ensemble des territoires nationaux, à l’exception des USA et du Canada.

Paroles d’Ingénieur :

« Il n’y a pas de chômage dans ce métier »

Connaissez-vous le seul diplôme européen qui vous permet d’exercer vos talents d’Ingénieur dans 31 Etats, sans autre forme d’équivalence ? Celui de Mandataire agréé près de l’Office Européen des Brevets (OEB) bien sûr.

Après un examen pas « piqué des hannetons » - seulement 29% de réussite – vous pouvez, en tant que mandataire du « demandeur » ou du « défendeur » selon les cas, aller seul représenter celui-ci devant les instances de l’OEB (Munich et La Haye).

Par la force des choses, vous avez une vue stratégique du savoir-faire de votre entreprise et n’êtes pas confiné dans un domaine technique particulier.

Un métier très valorisant et qui pourtant est encore peu connu des jeunes ingénieurs. On compte exactement – au 15 décembre 2006 – 128 mandataires agréés près de l’Office belge de la Propriété Intellectuelle (OPRI), à Bruxelles, dont 35 mandataires agréés « de l’Industrie ». Le nombre de mandataires près de l’Office Européen des Brevets exerçant en Belgique n’est pas beaucoup plus élevé : 147 au 12 février 2007 (la plupart des mandataires cumulent les deux agréments). C’est dire qu’à l’instant où votre nom apparaît sur la liste des mandataires agréés par l’OEB, vous devenez une cible rêvée pour les chasseurs de tête. A bon entendeur…


En savoir [+]


Anne Polet

Ingénieur de production chez Duferco

Depuis 2001, Ir Anne Polet est la responsable production des laminoirs de Duferco Clabecq. Sans doute l'une des rares femmes sidérurgistes du pays à ce niveau de responsabilités techniques et humaines, elle dirige 50 personnes qui produisent plus de 600.000 tonnes d'acier par an.

Son diplôme en poche, Ir Anne Polet se rend en Afrique du Sud où son époux, Ingénieur Métallurgiste lui aussi, mais dans les non-ferreux, vient d'être engagé dans une entreprise locale, à Durban. Elle y décroche un premier emploi au Consulat de Belgique, où elle développe des compétences durant 6 mois. Le couple rejoint ensuite Johannesburg, la capitale provinciale de Gauteng, la province la plus riche d'Afrique du Sud. Un mois à peine après son arrivée dans la capitale, elle est engagée chez ISCOR, qui n'est moins rien que la plus grosse entreprise dans l'industrie sud-africaine de l'acier. L'entreprise,- membre du Groupe Mittal-, représente environ 70% des ventes nationales (produits longs, coulées de billettes et de lingots) ; Ir Anne Polet y occupera successivement les fonctions d'Ingénieur produit (Qualité) puis d'Ingénieur production à la coulée continue et des quatre billettes.

En décembre 1996, une opportunité de retourner en Belgique se présente pour l'époux d'Ir Anne Polet. Après un an de battement - pas facile de trouver un emploi dans la sidérurgie lorsqu'on est enceinte de son premier enfant - Ir Anne est engagée le 30 mars 1998 à Clabecq qui vient de redémarrer ses activités sous la bannière " Duferco ". Chargée d'abord de la qualité - recherche des causes de défaillances - elle prend petit à petit en charge le four de traitement thermique. Elle est ensuite amenée à étendre ses compétences et ses responsabilités aux lignes de cisaillage, en assistance de l'ingénieur chargé de ce secteur. En 2001, elle passe aux laminoirs comme Ingénieur de production. Pendant une période elle cumule même la charge des lignes de cisaillage et de la production des laminoirs, gérant ainsi les activités de 150 personnes…

"Cette double gestion représentant une importante charge de travail que l'on ne peut assumer que provisoirement, en 2005, j'ai finalement conservé la partie " laminoirs " avec son personnel ouvrier d'environ 50 personnes. Ces responsabilités professionnelles, mais aussi l'éducation de mes trois enfants qui requièrent à peu près autant de disponibilités que la production sidérurgique... sont mes principaux motifs de fierté ! "

" Je me suis lancée dans ce métier par défi. Au début, je m'orientais plutôt vers l'Agronomie. Et puis ma sœur aînée a rencontré mon futur beau-frère, ingénieur électricien, qui m'a entraînée aux portes ouvertes de la FPMs. Cela a suscité une certaine curiosité chez moi"." Mon père m'avait toujours dit qu'Ingénieur, ce n'était pas un métier pour une femme. Je lui ai simplement demandé de me donner ma chance. "

C'est lors d'une visite industrielle chez Aluminium Europe, à Ghlin, qu'Anne Polet aura le coup de foudre pour la Métallurgie. " Ce métier m'a appris à apprendre. Je n'étais pas forcément préparée à gérer plusieurs dizaines d'hommes. Mais avec la passion du métier… on s'adapte et on finit par apprécier !".


En savoir [+]


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |